Bachas
Tambour provençal en bois. Beaucoup plus grand qu'un tambour classique, ses peaux sont peu tendues et le son est grave et sourd. Villeneune écrit : "Il y a quelques familles anciennes de la classe des cultivateurs qui sont en possession de battre du bachias ; l’instrument se transmet de père en fils avec les vieux airs et l’ancienne manière de battre. Parmi ces airs qui sont toujours accompagnés du fifre il en est d’obligés tel que l’ooubado. L’ooubado est l’air que l’on joue à la porte des prieurs, des magistrats et de toutes personnes auxquelles on veut faire honneur. Les joueurs de bachias sont appelés dans les divers Roumevages ; on les paye bien et on les régale." Synonymes: Bachias
Bachias
Tambour provençal en bois. Beaucoup plus grand qu'un tambour classique, ses peaux sont peu tendues et le son est grave et sourd. Villeneune écrit : " Il y a quelques familles anciennes de la classe des cultivateurs qui sont en possession de battre du bachias ; l’instrument se transmet de père en fils avec les vieux airs et l’ancienne manière de battre. Parmi ces airs qui sont toujours accompagnés du fifre il en est d’obligés tel que l’ooubado. L’ooubado est l’air que l’on joue à la porte des prieurs, des magistrats et de toutes personnes auxquelles on veut faire honneur. Les joueurs de bachias sont appelés dans les divers Roumevages ; on les paye bien et on les régale." Synonymes: Bachas
Bayle
Membre de la confrérie de Saint-Éloi ayant l'honneur de la représenter en tant qu'administrateur délégué et ce, pour une année. Voir aussi: Baylesse
Baylesse
Épouse du Bayle. Voir aussi: Bayle
Cacho-Maio
En provençal, "tirelire" (fourre-tout)
Chardon cardère
Plante d'environ 2 mètres de haut de la famille des ''dipsacées''. Cultivée dans la région jusqu'au début du siècle dernier (utilisé dans l’industrie textile pour gratter le drap tissé, tirer les fils de la trame et rendre ainsi l’étoffe moelleuse, douce et chaude).
Coupo Santo
Sainte coupe. Chant et hymne de la Provence écrit par Frédéric Mistral.
Draille
Nom utilisée en Provence rhodanienne pour designer le chemin généralement non goudronné qui mène à un mas.
Fifre
Instrument de musique de la famille des aérophones, possédant 6 trous de jeu et une embouchure identique à celle des flûtes traversières.
Flèche
(attelage en) : En file indienne. A la queue leu leu. Pour un attelage allant au pas il peut être constitué de cinquante à soixante dix chevaux de trait ce qui représente une attelée d'environ 200 mètres !!!
Galoubet
Petite flûte à trois trous, utilisée en Provence et toujours accompagnée d'un tambourin.
Jardinière
Petite charrette à 2 roues utilisée pour transporter généralement les fruits et légumes au marché.
Mas
Nom donné à la ferme en Provence rhodanienne.
Masier
Propriétaire d'un mas.
Massihoun
Lien de cuir fermé par un bouton de buis : l’anneau de trait.
Rabas
ou Rava (du nom d’une race de moutons à laine grossière et pendante commune dans le Piémont, la Lombardie et la Savoie).
Rava
ou Rabas (du nom d’une race de moutons à laine grossière et pendante commune dans le Piémont, la Lombardie et la Savoie).
Sainte Coupe
Coupo Santo. Chant et hymne de la Provence écrit par Frédéric Mistral.
Sarrasine
Garniture ou mode sarrasine. L’origine de ces harnachements n’est pas vraiment connue mais pourrait être d’influence arabe ; ces peuplades ayant longtemps régné sur nos terres. Elle se caractérise par une bride particulièrement ouvragée où se combinent des broderies de fils de laine de diverses couleurs pour constituer un motif, des émouchettes, des plumets, des grelots et de petits miroirs, qui réfléchissant la lumière solaire auraient selon une croyance arabe un pouvoir de conjuration et d’exorcisme sur les mauvais esprits. Le grand collier pointu, dit à la provençale, est lui aussi garni comme la bride. Le caparaçon de velours frangé d’émouchettes porte généralement une inscription brodée à la gloire du saint patron.
Torque
Voir Tortillade
Tortillade
Pain aromatisé aux graines d’anis. Ce gâteau en forme de couronne doit son nom ainsi que sa forme à la torque (nom toujours utilisé à Château Gombert) rappelant les colliers ou hausses col des gaulois. Les propriétaires de chevaux n’omettront pas de la partager avec leurs bêtes ; (celle-ci ayant la vertu de prévenir des maladies).